Qui suis-je pour ? Ou l’importance de se réapproprier son vécu !

par | Oct 4, 2021 | Bien vivre le digital | 0 commentaires

Qui suis-je pour ? Ah, cette fameuse question qui revient régulièrement lorsqu’on est entrepreneur ! Qui suis-je pour donner un conseil à mes clients, qui suis-je pour prendre la parole sur les réseaux sociaux, qui suis-je pour me positionner en tant qu’expert ? Autant de questions qui peuvent nous faire tourner en rond et nous empêcher de passer à l’action !

Je crois que je pourrais écrire une thèse sur le sujet ( !), sur ce qui se cache derrière cette question au final, très profonde. Comme j’ai envie de vous donner des clés pour avancer et pour vous aider à communiquer, je vais plutôt explorer les différentes composantes de l’entrepreneur qui me semblent être un début de réponse.

Quand le doute s’immisce…

Quand on accompagne ses premiers clients, qu’on décroche une nouvelle mission, qu’on écrit son premier post ou son premier article de blog, on a beau être lancé dans l’entrepreneuriat, on peut se mettre à douter de soi, de ses compétences, de sa capacité à répondre à une problématique, jusqu’à parfois même se demander si on a bien fait de choisir cette voie (oui, parfois, on part loin dans notre délire !!)

question qui suis-je pour

C’est là qu’entre en jeu le fameux syndrôme de l’imposteur et la grande question existentielle « Qui suis-je pour ? »

Ce questionnement sur la légitimité me semble empreint d’une dualité :

  • d’un côté, on peut avoir peur de se mettre en avant, de s’imposer, de « délivrer sa science »,
  • de l’autre, on a surtout peur de ne pas être à la hauteur, de se tromper, de se ridiculiser…

On est alors capable de remettre en doute tout ce sur quoi on pouvait s’appuyer jusqu’à maintenant et surtout d’occulter ce qui fait notre richesse, notre force et même notre différence.

Pouvoir compter sur son expérience professionnelle

Les diplômes, les formations, les compétences issues de notre expérience professionnelle sont en général le premier socle sur lequel on peut s’appuyer pour se sentir légitime. Eh oui, le fameux papier tamponné qui nous dit qu’on est certifié, diplômé, on l’a et on y tient ! Normal, il porte la trace de ce dans quoi on s’est investi pour progresser, s’améliorer, évoluer.

Quand on est passé par l’entreprise avant de se lancer dans l’entrepreneuriat, les retours des collègues, des managers ou du dirigeant, on les a entendus. Ils sont comme des preuves de ce que l’on a été capable de réaliser. On peut s’appuyer dessus, il y aura même des gens pour témoigner et nous recommander.

Même si parfois (ou souvent ?), on se demande si on sera capable de re déployer dans un autre environnement ce qu’on a appris ou ce que l’on a déjà expérimenté ailleurs, on sait, au fond, qu’on peut compter sur cette expérience professionnelle.

Elle était inscrite sur notre cv, elle figure aujourd’hui sur notre profil LinkedIn, sur notre site Internet, on peut citer des exemples lors d’une rencontre avec un nouveau client ou dans un post sur les réseaux sociaux. Elle est fondée et justifiée.

tampon qui légitime l'entrepreneur

Faire de son vécu une force entrepreneuriale

Mais ce qu’on a vécu émotionnellement dans sa vie professionnelle ou dans sa vie personnelle, est-ce que ça compte ? Quelle est la valeur de notre parcours de vie ? Souvent la question se pose parce qu’être entrepreneur, ce n’est pas seulement vendre des prestations mais c’est aussi « se vendre ». Derrière la vitrine de notre activité se cache (et c’est d’ailleurs dommage qu’elle se cache !) toujours une personne riche de son parcours et qui en est là justement parce qu’elle a vécu un certain nombre de choses.

Je trouve que beaucoup d’entrepreneurs ne mesurent pas la richesse de leur vécu alors qu’il est souvent à la source de leur envie d’entreprendre :

  • parce que leur dernière expérience professionnelle ne s’est pas toujours bien terminée (et oui, on ne compte plus le nombre d’épuisements professionnels qui ont conduit à l’entrepreneuriat !),
  • parce qu’ils ont appris tous seuls, sur le tas (et être autodidacte, ce n’est pas toujours facile à assumer),
  • parce qu’ils sont curieux et aiment explorer des univers qui leur semblent parfois tellement différents (alors comment réunifier toutes ses facettes pour parler de soi ?).
le vécu de l'entrepreneur est entre ses mains

Et pourtant, c’est justement parce que ces entrepreneurs ont vécu de l’intérieur des situations pas toujours faciles, qu’ils sont à même de comprendre ceux qu’ils accompagnent. C’est parce qu’ils ont une capacité innée à intégrer des informations, qu’ils vont pouvoir les retranscrire pour les autres avec facilité. C’est parce qu’ils sont capables de faire des liens inhabituels entre des gens et des situations, qu’ils vont proposer LA prestation qui correspond.

Et pour ça, il n’y a pas de tampon « vécu et approuvé » !

Alors comment faire avec ce parcours de vie qui peut sembler parfois sinueux, incohérent ou douloureux ? Un parcours et des expériences que l’on peut même parfois rejeter alors que c’est justement là que se situe notre richesse et notre différence !  Je pense qu’il faut prendre le temps de le poser, de le revisiter, d’en parler. C’est, il me semble, un excellent moyen de se le réapproprier et pour certains de se réconcilier avec lui.

Combien d’entrepreneurs se rendent compte qu’ils sont finalement revenus à « ce dont ils rêvaient quand ils étaient petits » ou à ce qu’ « ils ont toujours senti au fond d’eux sans jamais se l’avouer » !

Et si notre personnalité faisait aussi la différence ?

Punchy, sensible, posé, dans l’action…, nous n’avons pas tous besoin des mêmes personnes pour nous accompagner là où nous avons envie d’aller. Alors pourquoi ne pas miser sur ce que l’on est, sur l’énergie que l’on dégage pour se connecter aux clients qui ont besoin de nous ?

Si ce que l’on a appris durant son parcours professionnel, ce que l’on a compris au cours de ses expériences personnelles sont des socles sur lesquels s’appuyer, puisons aussi dans notre personnalité pour nous différencier. Certes, nous ne capterons pas tout le monde mais nous nous connecterons à ceux qui sentent que nous sommes la bonne personne au moment où elles ont besoin.

Cela demande de croire en soi, d’assumer qui l’on est donc de se connaître aussi bien dans ses facettes lumineuses que dans ses recoins plus sombres. Encore une fois, il est nécessaire de prendre le temps de se poser pour se regarder.

Juste se voir soi, sans se comparer, sans se critiquer. Poser un regard doux et bienveillant sur soi pour se reconnecter à ce qui fait notre force. Sans oublier ses points de vigilance bien sûr ! Quand on est au clair avec soi, on est au clair avec les autres et avec ce que l’on propose.

se regarder dans un miroir comme une fleur

Alors « qui suis-je pour parler de moi et communiquer sur mon entreprise ? »

Si cette question revient souvent vous titiller et qu’elle vous bloque dans certaines actions, je vous invite à repenser à ces trois composantes qui me semblent être un socle fondamental sur lequel tout entrepreneur peut s’appuyer :

  • votre expérience professionnelle,
  • votre vécu,
  • votre personnalité.
poser ses fondamentaux d'entrepreneur pour être légitime

C’est bien cet ensemble qui donne de la valeur à ce que vous proposez aujourd’hui. L’important c’est de le ressentir, d’être au clair avec « vos fondamentaux », qu’ils soient bien ancrés pour que vous puissiez vous appuyer dessus sans douter, ni vaciller en permanence.

Quand j’accompagne un entrepreneur qui a du mal à se lancer dans sa communication, je revisite justement « ses fondamentaux » avec lui. Une fois posés et clarifiés, il est beaucoup plus facile de trouver son fil conducteur et de le déployer dans ses contenus. C’est tout ce cheminement que j’adore accompagner !

Si vous avez envie que je vous accompagne pour « poser vos fondamentaux  » et trouver les bons mots pour parler de vous, je vous invite à consulter mon offre Personal Branding et à me contacter.

Inscrivez-vous à la newsletter !

Maud Boré

Rédactrice Web,
Blog & Réseaux sociaux

Coach en Personal Branding

Pour recevoir ma newsletter !

Tous mes remerciements à ...

 

Des mots, de la poésie...

Découvrez Maudésie !

Share This